Portrait

Conseiller national

  • Président du Groupe socialiste aux chambres fédérales dès nov. 2015
  • membre de la Commission Environnement, énergie et aménagement du territoire (CEATE-N) dès 2004, (responsable de la délégation socialiste dès 2007-2015). Vice-président de la Commission 2016-2017.

Responsabilités associatives

  • Président de swissolar (l’association suisse des entreprises de la branche).
  • Membre du comité de patronage de l’initiative pour l’éducation de la petite enfance, mise en place par le Comité suisse de l’UNESCO
  • Membre du Conseil de la Fondation Jean Monnet pour l’Europe
  • Conseil consultatif Geothermie Suisse
  • Comité de Swiss Cleantech Association www.swisscleantech.ch
  • Mandats politiques

Anciens mandats au Parlement

  • Au CN: membre des Commissions spéciales sur la nouvelle péréquation financière, en 2005-2006, et de la commission sur le programme de législature en 2008
  • Au CN: Membre de la Commission des transports et des Télécomunication (CTT) 2012-2015)
  • Au CN: sous-commission « hydroélectricité » et sous-commission « Agrocarburants » (président)
  • Député au Grand Conseil vaudois (août à novembre 2004)
  • Election à l’Assemblée constituante vaudoise (1999-2002)
  • Conseiller communal socialiste à Lausanne (1998-1999)

Engagements associatifs et politiques passés

  •  Comité de l’ATE suisse (Association transport et environnement) 2006-2017 (dès 20010 Vice-président).
  • Président de l’Association romande et tessinoise des institutions d’action sociale (ARTIAS) 2008-2012
  • Président de la Commission transports et télécommunication du PSS. 2007-2011
  • Président du groupe Parlementaire Suisse Union Européenne, géré par le NOMES (Nouveau Mouvement européen Suisse) 2006-2011
  • Co-fondateur du Centre pour la réforme des institutions suisses (CRIS) 2005-2008
  • Membre du comité la section vaudoise de la LICRA (Ligue contre le racisme et l’antisémitisme) jusqu’en 2013
  • Membre du comité de l’association Ecobuilding (jusqu’en marrs 2012)
  • Président de la Fédération Suisse Lire et Ecrire (lutte contre l’illettrisme), dès 2006
  • Membre fondateur comité de Pro Velo Lausanne, association pour la promotion du vélo dans la région lausannoise (anciennement CYCLIC) (2001-2008)
  • Vice-président de PRO VELO SUISSE, faitière des associations cyclistes  (2004-2008)
  • Vice-président du Parti socialiste vaudois (2004-2008)
  • Membre du comité du NOMES (Nouveau Mouvement européen Suisse)
  • Membre de la rédaction de Domaine public
  • Responsable de la section Mobility (coopérative de partage de voiture) de la région lausannoise.
  • Membre du comité Romand Avanti-non.

Membre du comité du Parti socialiste lausannois

  • Co-président et animateur du comité « Oui à la nouvelle Constitution ».
  • Défense de la réforme scolaire vaudoise EVM et de la réforme fiscale vaudoise (1996-1997).
  • Co-président de la Commission programme 2000/2001 du Parti socialiste lausannois.
  • Organisation de la campagne référendaire contre la privatisation de la Banque cantonale vaudoise (refus populaire en septembre 2001).
  • Co-président du Comité vaudois « La santé à un prix abordable » (votation du 18 mai 2003).

Associations (simple membre)

  • ACTARES (Association – Actionariat pour une économie durable)
  • ASLOCA (Association Suisse des locataires)
  • Association Suisse des assurés (ASSUAS)
  • Association pour le Développement des Energies Renouvelables (ADEer)
  • Retravailler-Corref (Centre d’ORientation, de REinsertion et de Formation)
  • Moutain wilderness (organisation internationale pour la protection des espaces montagneux)
  • Amnesty International
  • Association de quartier du Maupas
  • FRC (Fédération romande des consommateurs)
  • Habitat durable (Hausverein)
  • Helvetia Latina (défense du français et de l’italien dans l’administration fédérale et la politique)
  • Lire et écrire (contre l’illétrisme)
  • Pro Natura
  • Parc Naturel Régional Gruyère Pays-d’Enhaut
  • Probahn
  • Pro Velo
  • Citrap vaud
  • Transparency International (contre la corruption)

Activité professionnelle

Depuis plusieurs années, je me consacre entièrement à la politique et n’exerce quasiment plus de mandats dans le cadre de mon bureau, car l’activité parlementaire, bien que théoriquement « de milice », ne me laisse pas le temps. Je suis un politicien professionnel qui s’assume.
D’ailleurs, lorsque vous avez mal aux dents, vous n’allez pas chez un « dentiste amateur » ou « dentiste de milce », qui exercerait parallèlement la profession de camioneur ou d’avocat.

Au début de mon mandat au Conseil national, le texte suivant figurait sur mon site:

« En 1998, j’ai créé le bureau de conseil « Approche économique et politique », constitué en raison individuelle. Je travaille essentiellement pour des collectivités publiques ou des comités politiques. Je n’accepte pas de mandat qui aille contre mes convictions.

Depuis mon élection au Conseil national, j’ai cependant fortement réduit mon activité professionnelle, de manière à pouvoir exercer correctement mon mandat politique.

On me confie trois types de mandats:

  • analyses, formulations de proposition et rédaction projets de loi et des explications qui vont avec;
  • campagnes de communication politiques
  • conduites de négociations

Dans le cadre de la célébration du bicentenaire, on m’a confié un mandat atypique: la réalisation de modules d’éducation à la citoyenneté. »